Votre comparateur

Banques & Assurances

Campagne nationale contre le mal de dos

C’est une des raisons les plus courantes lorsque les français vont consulter un médecin généraliste, avoir mal au dos concerne 8 personnes sur 10 en France. L’Assurance Maladie lance une campagne nationale pour la lutte contre le mal de dos.

La Sécurité Sociale s’engage contre cette douleur qui peut très vite s’installer dans notre vie au quotidien. En effet plus de 84% des français sont touchés par la lombalgie. Cela implique tous les problèmes de dos tels que le lumbago, tour de reins… quel que soit la définition de votre mal de dos en général on ressent souvent un pincement aiguë qui se propage en bas du dos de façon progressive et ne s’en va jamais. C’est pourquoi l’Assurance Maladie a organisé avec des entreprises spécialisées dans le traitement du mal de dos (rhumatologues, médecins généralistes, rééducateurs et kinésithérapeutes) une campagne contre le mal de dos véhiculée dans toute la France. Son principal objectif est la prévention contre des complications de la lombalgie. C’est un véritable enjeu pour la santé publique, le message clef de la campagne est présent à la tv, radio et internet : « Mal de dos ? Le bon traitement c’est le mouvement ».

Un message crucial de la santé publique

La campagne contre le mal de dos est incontestablement un enjeu de taille pour la santé publique. Si ce mouvement national a pour but de rompre certains préjugés sur le mal de dos, il a également un but financier. Il est vrai que le mal de dos représente de grosses dépenses très onéreuses liées directement aux coûts des soins tels que les visites médicales, les hospitalisations, les dispositifs médicaux à votre domicile. Sans compter les frais indirects tels que la perte de productivité au sein d’un emploi, pensions d’invalidité ou bien indemnités journalières. Dans le secteur de la santé ces dépenses se chiffrent à hauteur de 600 millions d’euros et dans ce même constat on estime 350 millions d’euros uniquement pour les arrêts maladie au travail et font mécaniquement monter le prix des mutuelles santé. Notamment, la douleur ne peut pas définir exactement le problème de dos du patient. C’est pourquoi les examens radiologiques, reconnus pour être très onéreux, sont nombreux mais souvent inutiles pour établir certains diagnostics du mal de dos. Pour soigner le mal de dos rien ne vaut un peu d’exercices adaptés.

Pratiquer une activité physique régulièrement

L’Assurance Maladie souhaite notamment démontrer que le mal de dos n’est pas forcément synonyme de repos au lit sans effort physique. Grâce à cette campagne, cela va encourager les personnes souffrant de lombalgies à maintenir une activité physique régulière. Le but c’est de trouver un sport qui renforce les muscles du dos. Grâce à cette campagne la Sécurité Sociale espère réduire le nombre d’arrêt maladie au travail. Les activités conseillées sont la marche rapide, la nage sur le dos, le tai chi, le yoga et même la danse.