En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'assurer le bon fonctionnement de nos services. J'accepte En savoir plus

Votre comparateur

Banques & Assurances

Trop de credits ?Regroupez tous vos crédits
et réduisez vos mensualités !
Cliquez-ici

Assurance auto : tout savoir sur le bonus et le malus

On entend souvent parler du coefficient bonus malus mais on ne sait pas toujours exactement de quoi il s’agit ni comment il se calcule. Zoom sur le bonus malus.


C’est en 1976 que le bonus malus a fait son apparition afin de sensibiliser les conducteurs à adopter une conduite routière irréprochable.
Chaque année, le bonus malus a pour but de gratifier les conducteurs respectables et de sanctionner les mauvais.

Le bonus malus est compris dans la prime de l’assurance auto, en fonction de l’historique routier du conducteur.

En effet, plus un assuré commettra d’accidents, plus sa prime augmentera.

Pour connaître votre coefficient de bonus malus, vous pouvez formuler la demande auprès de votre assureur ou sinon attendre de recevoir l’avis d’échéance de votre contrat.

Le bonus malus en pratique

Si vous n’avez pas été responsable d’un accident durant les 14 derniers mois, votre bonus se calcule comme cela : vous multipliez par 0,95 le chiffre du bonus qui apparaît sur votre dernier avis d’échéance.
Chaque année, si vous ne commettez aucun accident, le coefficient de bonus sera réduit de 5%.

Afin de connaître votre bonus, vous devez rassembler trois éléments :

  • Le nombre de dommages que vous avez eu
  • Parmi ces dommages, quel est votre degré de responsabilité ? (nulle, partagée ou totale)
  • Les dates exactes des accidents

Attention, si vous n’êtes pas assurés pendant deux ans ou plus, vous perdez votre bonus et recommencez à zéro.
Alors pour ne pas perdre votre bonus et pour qu’il continue de progresser, vous devez absolument apparaître sur un contrat d’assurance, même si vous ne conduisez pas, vous pouvez être sur le contrat d'assurance d'un membre de votre famille.
Si le malus peut augmenter très vite, il diminue également rapidement.

En effet, après deux ans sans accident, le malus disparaît pour vous laisser avec un coefficient de 1.

En revanche,les malus ne prennent pas en compte :

  • Le vol
  • L'accident causé par un voleur
  • La tentative de vol
  • Les bris de glace
  • L'incendie
  • Si vous apportez des preuves irréfutables que l’acccident a été causé par un événement de force majeure

Le coefficient de bonus malus est attaché à chaque conducteur, donc même si vous changez de véhicule ou de compagnie d'assurance, votre coefficient de bonus malus vous suit.

Voici comment le coefficient de bonus malus évolue :

  • 1ère année : 1
  • 1ère année sans accident responsable : 0,95
  • 2ème année : 0,90
  • 3ème année : 0,85
  • 4ème année : 0,80
  • 5ème année : 0,76
  • 6ème année : 0,72
  • 7ème année : 0,68
  • 8ème année : 0,64
  • 9ème année : 0,60
  • 10ème année : 0,57
  • 11ème année : 0,54
  • 12ème année : 0,51
  • 13ème année : 0,48

Le coefficient du bonus malus est différent pour certains conducteurs :

  • Taxi
  • Ambulance
  • Auto école
  • Commerciaux
  • Libéraux

En effet, dans la mesure où ils utilisent plus souvent leur voiture pour leur métier, ils sont beaucoup plus amenés à avoir des accidents. Leur bonus progresse donc plus rapidement et leur malus moins vite en cas d’accidents.

Leur coefficient de bonus malus est donc calculé différemment :

  • Réduction de 7 % par année sans accident responsable
  • Majoration de 20 % par accident responsable (10 % en cas de partage de responsabilité)

Bonus malus écologique

Le bonus malus écologique, appelé également éco-bonus malus a été instauré afin de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre.
Le bonus malus écologique a été décidé suite au Grenelle de l’environnement de 2007 et mis en place dès le 1er janvier 2008.
Il vise à inciter les individus à acheter des voitures moins polluantes en leur octroyant un bonus et, à l’inverse, à taxer l’achat de voitures polluantes.

Voilà quelques exemples d’apports financiers, dans le cadre du bonus écologique, lors de l’achat d’automobiles respectant l’environnement :

  • 5 000 euros : concerne les voitures électriques ou thermiques aux émissions de CO2 inférieures à 50 g/km
  • 3 500 euros : pour les voitures hybrides aux émissions de CO2 inférieures à 60 g/km
  • 2 000 euros : pour les voitures hybrides aux émissions de CO2 inférieures à 110 g/km
  • 400 euros : pour les voitures qui émettent entre 61 et 90 g/km
  • 100 euros : pour les voitures qui émettent entre 91 et 105 g/km

Le malus écologique s’applique aux véhicules émettant :

  • Entre 141 et 150 g/km : malus de 200 €
  • Entre 151 et 155 g/km : malus de 500 €
  • Entre 156 et 180 g/km : malus de 750 €
  • Entre 181 et 190 g/km : malus de 1 300 €
>> Le bonus malus et le bonus malus écologique sont des coefficients calculés selon votre parcours routier par votre assureur automobile. Pour comparer différentes assurances auto, cliquez ici.